Accueil Panorama du vélo Points de vue Le cycliste le pot de crème et la voiture
Le cycliste le pot de crème et la voiture
Écrit par jptalh   
Mardi, 04 Janvier 2011 22:07

Sur la photo accompagnant cet article, vous pouvez voir un pot de crème du commerce. C'est en remarquant les informations sur les apports énergétiques marqués sur la boîte que je me suis posé la question stupide :

combien de ce carburant dois-je ingurgiter pour effectuer 80 km, à l'allure "pépère" du cycliste de randonnée ?

 

J'ai navigué sur le Web pour y pêcher quelques informations quantitatives. Voici les quelques éléments de ma recherche pot de crème fraîche et leurs conséquences :

 

Quelle puissance fournissez-vous en pédalant ?

  • Un cycliste moyen en forme, par exemple un cycliste des "cyclos de la Dame Blanche" en début de saison, peut fournir environ 3 watts/kg pendant une heure environ, soit à peu près 0,2 kW pour 70 kg.
  • Un amateur performant et entraîné (donc le même cycliste, en milieu de saison) peut produire une puissance de 5 W/kg ( soit 0,35 kW pour 70 kg).
  • Un cycliste sportif (le même cyclo, s'il persévère, enfin ... peut-être) produit 6 W/kg pendant des durées équivalentes.
Si vous envisagez de dépasser cette limite, ne lisez pas les deux lignes qui suivent, cela vous donnerait le "bourdon".
  • Un cycliste sur piste de haut niveau peut fournir pendant un temps court une puissance de 2 kW et un cycliste sur route peut atteindre 1,7 kW lors d'un sprint à l'arrivée d'une étape du Tour.

Revenons au pot de crème

  • Sur l'emballage, vous pouvez lire dans la colonne énergie pour 100g : 1215 kJ soit un pouvoir énergétique de 12150 kJ/kg. Le joule (J) est l'unité d'énergie adopté dans le système international d'unités. En divisant par 4 (4,18 plus exactement) vous avez l'équivalent en kcal pour ceux qui préfèrent. Remarquons en passant que le fabricant de crème fraîche vante sa crème allégée (30% matière grasse, les 70% restant sont à peu de chose près de l'eau !) et par conséquent, seuls ces 30% sont énergétiquement actifs.

Quantité de crème à ingurgiter

  • Quelle énergie E fournit notre cycliste qui développe une puissance très honorable P = 0.2 kW pendant 4 heures (la durée t approximative de pédalage lors des sorties hebdomadaires) ?

E = Pxt = 0,2 kW x (4 x 3600)s = 2880 kJ, ce qui correspond à 690 kcal.

S'il se nourrissait exclusivement de cette crème fraîche allégée, il lui suffirait d'en absorber 237 g pour effectuer ses 4 heures d'effort (2880 kJ divisé par 12150 kJ/kg = 0.237 kg), soit un peu moins d'un demi pot de crème ! Voilà pour le cycliste.

La consommation d'une voiture ?

  • Effectuons la comparaison avec une voiture qui consomme 6 litres d'essence au 100 km, donc 4,8 l pour les 80 km qu'a parcouru notre valeureux cycliste pendant 4h). La consommation énergétique de l'automobile atteint 168000 kJ (35000 kJ/litre d'essence  x 4,8 l d'essence = 168000 kJ). Donc, en supposant que la voiture fonctionne à la crème fraîche, il lui faudrait 13,8 kg de crème fraîche pour effectuer le même trajet (168000 kJ divisé par 12150 kJ/kg = 13.8 kg), soit environ 27 pots. L'ingénieur devra régler le problème des 70% d'eau mélangée au carburant, mais c'est un autre problème !

L'automobile consomme presque 58 fois plus que le cycliste !

Conclusion

La comparaison de l'efficacité énergétique du cycliste avec les véhicules motorisés est sans appel.

Parmi les modes de transports où l'énergie musculaire est le seul  moteur du déplacement, le vélo apparaît comme l'un des plus efficaces pour les petites distances et les distances moyennes : sensiblement la même puissance à 20 km/h que celle d'un piéton à 5 km/h seulement.

 

Références :
Human-powered transport sur wikipedia
Pouvoir calorifique de quelques combustibles
Y-a-t-il un moyen de comparer un être humain à une machine en terme d'efficacité énergétique ?
Mise à jour le Dimanche, 18 Novembre 2012 13:13